Comment bien choisir son locataire

Que vous soyez propriétaire d’un immeuble à revenus à Sherbrooke ou que vous désiriez trouver un locataire pour votre propriété qui tarde à se vendre, vous devez avoir une stratégie de vérification structurée. Le Québec est l’un des seuls endroits où le dépôt de garantie est illégal alors il vous faut prendre tous les moyens permis pour valider votre choix.

Questions à poser lors de la visite :

- Combien de personnes demeureront avec vous et quel est leur nom?
- Avez-vous des animaux?  Fumez-vous?
- Pouvez-vous me donner une autorisation écrite signée qui me permette de vérifier votre crédit?
Un propriétaire ne peut poser de questions qui portent atteinte aux droits de la personne. Questions à ne pas poser :
- Pensez-vous avoir des enfants/d'autres enfants?
- Quelles sont votre origine ethnique, votre religion, votre orientation sexuelle?
- Recevrez-vous la visite de votre famille?
- Quel est votre numéro d'assurance sociale? Si vous ne me donnez pas votre NAS, je ne vous louerai pas l'appartement.
- Êtes-vous marié, célibataire ou divorcé?

Suite à cette entrevue qui a lieu lors de la visite, l’option la plus évidente pour le faible coût est de faire appel à un service d’enquête de prélocation.
Avec la compagnie Oligny-Thibodeau, pour un montant variant de 30$, vous obtiendrez une enquête complète sur votre locataire potentiel incluant notamment :
- Rapport de bureau de crédit : Visa, MasterCard et autres crédits.
- Vérification légale (antécédent judiciaire)
- Référence bancaire
- Référence des propriétaires antécédents
- Référence d’emploi
- Des suggestions sur quoi demander de plus pour vous protéger, ex. Caution, lettre de garantie d’emploi…

Si vous êtes membre de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) vous pourrez profiter d’un service similaire du nom de ProprioEnquête.

Pour terminer, voici quelques statistiques qui motiveront vos démarches!

• 46 315 causes pour non-paiement de loyer entendues en 2010 par la Régie du logement, soit 16 % de plus qu’il y a 10 ans

• 30 cas de non-paiement de loyer rapportés chaque jour à la CORPIQ

• 1,3 mois en moyenne entre le dépôt de la plainte et l’audience à la Régie du logement dans un dossier de non-paiement de loyer entendu

Commentaires

Ajouter un commentaire