Comment devient-on investisseur immobilier ?

Bien que certains considèrent une maison comme un investissement, je suis d’avis que l’acquisition d’un actif qui procure un revenu récurrent qualifie le propriétaire au titre d’investisseur.

Augmenter son potentiel d’investisseur ressemble beaucoup au processus de croissance personnelle : il faut apprendre les règles de base, développer une psychologie gagnante qui nous permet d’être constamment à l’affut et multiplier les opportunités de passer à l’action !

Apprendre les règles de base

  • Mettez en place une routine de lecture quotidienne sur l’immobilier locatif ;
  • Devenez membre d’une association de propriétaires (CORPIC, APQ, RPHL) ;
  • Faites des séances de coaching : Immo-facile, Club d’investisseurs immobiliers du Québec...
  • Abonnez-vous aux infolettres de toutes ces associations ;
  • Abonnez-vous au blogue de Steve Forget : jeuneinvestisseurimmobilier.com.

Développer une psychologie gagnante

Je vous conseille fortement comme point de départ le livre Père Riche Père Pauvre de Robert Kiyosaki. Ce succès planétaire vendu à plus de 26 millions d’exemplaires traite de comment l'investissement, l'immobilier, la création et l'acquisition d'entreprises peuvent être utilisés pour construire votre richesse et devenir financièrement indépendant. Je vous conseille également l’inspirant livre de Luc Poirier qui est parti de zéro. En développant votre intelligence financière, vous gagnerez à tous les niveaux !

Passer à l’action

  • Trouvez « LE » courtier immobilier et assurez-vous qu’il est spécialisé en « plex » ;
  • Rencontrez un spécialiste en financement ;
  • Faites évaluer votre propriété en prévision d’utiliser l’équité comme mise de fond ;
  • Inscrivez-vous à tous les services d’alertes pour recevoir toutes nouveautés dès leur mise en marché ;
  • Soyez à l’affut du prix des logements par secteur (consultez le site de la SCHL) ;
  • Bâtissez-vous un « dreamteam » avec tous les intervenants qui vous seront utiles (évaluateur, inspecteur, notaire, gestionnaire, plombier…) ;
  • Faites des offres qui incluent la mise de fonds. La formation qui a pour titre « Comment acheter sans mise de fonds » se vend à merveille, mais en réalité vous devrez injecter pour obtenir un financement conventionnel ou SCHL.
  • Et finalement, soyez créatif ! Ceux qui réussissent le mieux voient des opportunités dans ce qui paraît moins bien au premier coup d’œil.

Commentaires

Ajouter un commentaire