Descente du taux d’inoccupation des loyers : 5,3%

Après 10 ans de hausse, le rapport SCHL sur le marché locatif de Sherbrooke nous annonce enfin une baisse du taux d’inoccupation des loyers.

Ce resserrement qui s’est fait sentir particulièrement dans les secteurs de Brompton, Fleurimont, Sherbrooke Nord et s’explique par la hausse de la demande de logement sans qu’il y ait pour autant eu une augmentation de l’offre.

Le nombre de nouveaux habitants dans la ville Sherbrooke qui louent les premières années de leur arrivée est en grande partie responsable de cette hausse de la demande.  Dans les faits, en 2015 nous avions reçu 1 003 nouveaux citoyens alors que l’an passé 1 687. Les propriétaires qui en vieillissant vendent leurs propriétés pour aller en logement contribuent également à cette hausse migratoire. 

Autre bonne nouvelle pour les propriétaires et acquéreurs d’immeuble : la valeur économique des immeubles sera affectée à la hausse par cette nouvelle valeur ce qui facilitera le financement du multi-logement à Sherbrooke.

Pourquoi ? C’est que la méthode du revenu qui est utilisée pour déterminer la valeur finançable utilise le revenu effectif pour ses calculs.

Le revenu effectif est le reste du revenu brut des loyers moins l’inoccupation du secteur. Cet automne avant la sortie du rapport, les calculs étaient faits avec 7%. À 5,3% c’est moins douloureux !

1,9 % d’augmentation de loyer

En terminant, voici le tableau des loyers suivant l’augmentation moyenne de l’an passé qui est de 1,9%. 

Grandeur

Loyer mensuel

Studio

428$

1 chambre

508$

2 chambres

631 $

3 chambres

774 $

 

Commentaires

Ajouter un commentaire