La thermopompe : comment augmenter son confort pour 0$

21 degrés à l’année, ça vous touche n’est-ce pas ?!

Pour y parvenir, 2 choix s’offrent à vous : le climatiseur qui climatise uniquement ou la thermopompe qui requière un investissement un peu plus élevé, mais qui offre la capacité d’inverser son cycle pour chauffer votre bâtiment de façon plus économique que votre source actuelle. La thermopompe offre la possibilité de combler les dépenses énergétiques requises pour la climatisation en été.

Comment est-ce possible ?

En mode chauffage, elle consomme moins d’énergie que vos autres appareils de chauffage, à l’usage elle coûte donc moins cher.

En fait, elle ne produit pas de chaleur; elle l’extrait de l’air extérieur et la pompe à l’intérieur de la maison. C’est pourquoi elle consomme moins d’énergie qu’elle n’en déplace. À une température extérieure de 8°C et pour chaque watt d’électricité consommé, on estime que la thermopompe en libère 3 dans votre maison. Vous profitez donc de 2 watts gratuits !

La majorité des thermopompes arrive à extraire de la chaleur de l’air extérieur jusqu’à -12°C, certains modèles fonctionnent jusqu’à -18°C. Mais à cette température, il faut valider avec chaque modèle qu’il ne consomme pas autant d’énergie qu’ils n’en libèrent.

Vous aurez donc besoin d’une autre source de chauffage pour les froids extrêmes afin de prendre le relais. La configuration idéale est d’avoir une fournaise à combustible pour accéder au programme Bi-Énergie. Ce combo permet de bénéficier d’un bas tarif lorsque la thermopompe fonctionne et de transférer automatiquement sur la fournaise lorsque c’est le haut tarif qui s’applique.

Dans un projet d’optimisation de l’efficacité énergétique de votre bâtiment, l’installation d’une thermopompe devrait être l’une des dernières étapes, car même de qualité supérieure, l’appareil ne pourra pas chauffer une maison qui laisse échapper de la chaleur. 

Pour évaluer et comparer le rendement, des thermopompes entre elles, il existe un ratio qu’on nomme le SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio).  Cette cote fait état de la quantité d’énergie consommée par rapport à l’énergie restituée. Plus elle est haute, plus l’appareil vous fait sauver des sous.

Pour obtenir le logo ENERGY STAR, la thermopompe doit avoir un SEER > 14. La plus performante se situe actuellement autour de 20.

Conseils d’achat :

  • Faites faire plusieurs soumissions;
  • Comparer les indicateurs de rendements (SEER);
  • Comparer les garanties;
  • Acheter d’un commerçant reconnu exempt de plaintes (opc.gouv.qc.ca);
  • Informez-vous sur les coûts d’installation.

Conseils d’entretien :

  • Nettoyer vos filtres de la tête intérieure ;
  • Laver les serpentins et les ailettes du compresseur à l’extérieur avec un boyau d’arrosage.

Ça semble anodin, mais pour l’avoir vécu, sans cet entretien de base mensuel, l’apport de fraîcheur ou de chaleur chute drastiquement alors que la thermopompe fonctionne toujours à haut régime pour tenter de faire son travail. 

Au finale, l’économie sur la charge d’électricité annuelle est minime puisque le processus de climatisation en été vient compenser les économies de chauffage réalisées.  Le niveau de confort qu’elle procure lui confère donc toute sa valeur ! Besoin d’un autre argument pour faire justifier votre décision et en profiter ? À la revente, votre acheteur éventuel en sera ravi !

Bonne saison estivale !

Commentaires

Ajouter un commentaire