Vendu au-dessus du prix demandé ?

Le mois de mai a été exceptionnel cette année au chapitre des ventes Centris. Au total, c’est 148 ventes qui ont été réalisées, soit 27% de plus que mai 2017 ! Cette belle lancée nous permet de rattraper le printemps. Voici le portrait d’où nous en sommes:

 

 

Janvier-mai 2018

Janvier-mai 2017

Écart

Nb ventes

672

679

-1,0%

En vigueur

1384

1503

-8,6%

 

Moins de propriétés en vente

La baisse d’inventaire des propriétés disponibles a fait augmenter le nombre de situations où l’on reçoit de multiples offres pour une même propriété. Par conséquent, il est fréquent que la vente se fasse à un prix supérieur au prix demandé. C’est ce qui définit la surenchère.

 

Les Plex sont le segment de propriété pour lequel la région de Sherbrooke a connu le plus de surenchère dans la dernière année.

 

Proportion de surenchère par catégorie de mai 2017 à avril 2018:

 

Clé en main au juste prix

Au-delà de ces chiffres, nous observons que les propriétés qui font l’objet d’une offre multiple sont en grande majorité choisies pour leur bon état et par le fait d’être affiché au juste prix. Les acheteurs sont à la recherche de clé en main et ils sont prêts à faire l’offre sur-le-champ pour une propriété qu’ils reconnaissent être au prix du marché et pour laquelle ils n’auront pas à débourser des sommes supplémentaires.

Combien de plus ?

Sous la pression d’offres multiples, les acheteurs de Sherbrooke auraient payé en moyenne 3,3% de plus que le prix demandé pour obtenir la propriété. Pour une propriété de 225 000$, ça représente un montant de 6 750$. Le bulletin de la Fédération des chambres immobilières du Québec mentionne qu’il est peu probable que la situation de la surenchère prenne de l’ampleur à court terme: la montée des taux, les mises en chantier et l’ajustement des prix sur la base de ces nouveaux comparables viendraient stabiliser la situation.

Commentaires

Ajouter un commentaire