Articles immobiliers

1 acheteur sur 5 ne peut s’offrir sa propriété actuelle.

14 octobre 2016

C’est que depuis le 17 octobre dernier, tous les nouveaux prêts hypothécaires assurés font l’objet de nouvelles règles pour que les futurs emprunteurs aient une plus grande marge de manœuvre advenant par exemple une hausse des taux.

La mise de fonds minimale de 5% est toujours en vigueur. C’est dans la façon de calculer le montant maximal du financement autorisé que le gouvernement a apporté un changement.

Calcul du montant maximal du financement autorisé

Dans l’ancienne formule, les acheteurs étaient qualifiés avec les taux d’une hypothèque 5 ans présentement offerte autour de 2,50%.

Désormais tous les acheteurs qui se tournent vers une hypothèque assurée seront qualifiés à partir d’un taux d’intérêt de 4,64%. Pratiquement le double ! Que le terme du prêt soit de deux, trois ou cinq ans ou que le taux d’intérêt est fixe ou variable.

Concrètement : Les acheteurs n’ayant pas le 20% de mise de fonds pour un prêt conventionnel verront leur financement maximal baisser de 20%. L’acheteur préqualifié à 275 000$ ne pourra donc plus qu’obtenir un prêt de 220 000$.

Nos experts

Selon nos directeurs de développement hypothécaire: M. David Quirion (Banque de Montréal) et M. Jean-Pierre Théberge (Banque Nationale), 1 acheteur sur 5 ne peut s’offrir la propriété qu’il a achetée cette année.

Nous sommes victimes de cette politique canadienne qui a pour objectif de calmer les marchés de Toronto et Vancouver. Là-bas, les prix atteignent des sommets incroyables et où les hypothèques sont plus à risque.

Nous avons connu une hausse de l’activité quelques semaines avant que ce calcul prenne effet. Nous vivrons l’impact de ce changement dans les prochains mois. Est-ce que ça l’aura l’effet d’une bombe comme le décrivent les médias ? Ou est-ce que si comme à chaque tentative de resserrement des conditions depuis 8 ans l’activité se poursuivra sans trop de houle ?

Chose certaine, les institutions bancaires québécoises n’ont pas dit leur dernier mot !

Retour aux articles

Articles récemment publiés

ImmeublesGrandmont
Immeuble à logements: confier à un gestionnaire externe?
26/03/2021

Immeuble à logements : confier à un gestionnaire externe? En tant que propriétaire d’immeubles à logements, est-il plus avantageux de tout gérer soi-même ou de confier la tâche à une entreprise spécialisée en gestion locative? Voici 4 questions à vous poser pour y voir plus clair et faire le meilleur choix.   1. Ai-je toutes les […]

Consulter l'article
Vendre ma maison maintenant ou attendre à l’été?
18/02/2021

Vendre ma maison maintenant ou attendre à l’été? En immobilier, chaque période de l’année a ses particularités et ses occasions à saisir. Cette année plus que jamais, on compte un grand nombre d’acquéreurs prêts à acheter à Sherbrooke et ses environs. On vous a expliqué pourquoi dans notre dernier article. Mais y a-t-il un réel […]

Consulter l'article
Vendre sa maison en 2021: un bon moment?
26/01/2021

Vendre sa maison en 2021: un bon moment? 2020 a été une année record pour les transactions immobilières. Dans la région de Sherbrooke, 2 443 ventes résidentielles ont été réalisées. Pour mieux vous situer, il s’agit d’une hausse de 22% par rapport à 2019. Du jamais vu! De notre côté, en 2020, notre équipe récolte […]

Consulter l'article